l\'indigné

Proche Orient : Riposte contre riposte :

 Marc Robine - Le Déserteur (Version non censurée)

 

n

Les raisons de la colère - YouTube : : extrait : «  Nous vivons, je pense une période  de clôture de tout un dispositif politique, de représentation qui ne fonctionne plus, cette espace commun s'est effondrée. Il y a toute une série de violence, de colère qui ne peut plus s'exprimer dans 'espace politique et donc s'exprime d'une autre façon :

 - violence contre la mort d'un jeune

- violence politique et de l'espace urbain que les émeutes se déclenchent

 

Aujourd'hui la ville n'est plus seulement le lieu des affrontements, elle est aussi un enjeu. L'exemple de Copenhague est emblématique. En 2007, l'élément déclencheur de la colère sociale est la destruction par les autorités danoises de la maison des jeunes. Haut lieu de la contre culture urbaine 69 défense de la maison des jeunes au dannemark 2/3 :

 

C'est évènements sont le résultat d'un processus d'exclusion à l'œuvre dans la majorité des pays quelques soit les régimes politiques. Il y a une tentation de la part des états d'assoir leur légitimité non plus sur la capacité à inclure tout le monde mais sur sa capacité a dire ce qui n'en font pas parti. Cela dit à un certains nombre de gens, vous n'avez pas votre place ici. Vous n'avez pas seulement le droit à la parole, mais le droit de vit. Et si on y regarde bien , c'est la question de la place des gens à un endroit donné, de savoir s'ils sont pris en compte ou pas pris en compte. C'est un éléments principaux des émeutes sociales "

 

Pour les habitants de la maisons des jeunes de Copenhague, ce processus débute en aout 2010 ».

 

C’est au Proche-Orient que se déroulent, en ce début de XXIe siècle, quelques-uns des conflits les plus sanglants de la planète et les plus dangereux pour la paix mondiale. Le face à face entre Israéliens et Palestiniens, vieux de plusieurs décennies, connaît une impasse sanglante qui pèse lourdement sur toute la région. L’opération anglo-américaine en Irak a mis fin à la dictature du président Saddam Hussein, mais plongé le pays dans une terrible guerre civile. Malgré l’enlisement de ses Marines et la désaffection majoritaire de l’opinion américaine, l’administration Bush menace maintenant l’Iran, sous prétexte que celui-ci entend développer son énergie nucléaire. Quant au Liban, il n’a échappé à l’emprise syrienne que pour replonger dans les déchirements intercommunautaires responsables, de 1975 à 1989, de quelque 30 000 morts. Plus loin, en Afghanistan, l’intervention occidentale, entérinée par les Nations unies, n’a ni défait les talibans ni reconstruit un pays ravagé par vingt-cinq ans d’affrontements…

 

Central & South Asia : Taliban hold territory after Afghan offensive . "Les talibans ont pris pied dans le sud de l'Afghanistan dans une bataille de 10 jours contre les forces afghanes, les habitants ont dit, comme l'armée et la police ont du mal à prouver qu'ils peuvent vaincre les combattants sans l'aide de l'OTAN. . Un assaut coordonné par 800 combattants talibans sur les points de contrôle de police et postes militaires a commencé le 19 Juin, avec les forces afghanes se sont précipités pour récupérer certaines parties du district de Sangin, dans la province de Helmand".

 

Que les plus grandes batailles planétaires se mènent au Proche-Orient n’a rien d’étonnant, tant cette région occupe une place stratégique majeure

 

Proche Orient : Riposte contre riposte :

C'est l'escalade au proche orient. Israël envoie des renfort en bordure de bande de Gaza.

 

L'escalade militaire semble se confirmer à déployer l'armée en bordure de la Bande de Gaza après des tirs de roquettes. Ces dernières 24 heures, des radicaux palestiniens ont lancé plus de trente projectiles sur l'Etat Juif ce qui a conduit l'armée Israélienne a riposté

 

Ils non peur de rien et surtout pas des policiers israéliens. Après un court répits se matin, la colère ne retombe pas. Pour ces jeunes palestiniens, c'est Israël qui est responsable de la mort de Mohamad Aboukder, un enfant de 16 ans kidnappé devant chez lui et retrouvé mort quelques jours plus tard. Ils sont persuadés que ce sont des colons juifs qui s'en sont pris à lui pour venger la mort de trois israéliens. Ce matin, les parents de Mohamed avaient organisés une cérémonie en sa mémoire.

 

East Jerusalem clashes flare ahead of funeral

Palestinians and Israeli police clash ahead of funeral for Mohammed Abu Khdair, killed in an apparent revenge attack.

Last updated: 04 Jul 2014 11:33 GMT

 

Hussein Saeed Khdeir, père de Mohamad: " Nous sommes dans une zone israélienne. Israël est donc sensé être le pays le plus sécurisé au monde. Aucun autre pays au monde n'a autant de force de  sécurité. Mais quand un arabe est tué, il n'y a plus personne.

 

FN 13.jpg

 

 

 

« Mort aux Arabes » : une haine décomplexée sur le Web israélien 67

La mort de trois jeunes Israéliens a déclenché l'expression d'une violence anti-arabe, notamment en ligne, qui alimente le cycle de représailles. La mort de trois jeunes Israéliens, enlevés le 12 juin près d’une colonie israélienne en Cisjordanie, a suscité en Israël une expression de haine anti-arabe qui alimente aujourd’hui le cycle de représailles

 
 

 Des photographies publiées par des Israéliens sous le slogan « Le peuple israélien réclame vengeance ».

 

Une personne en uniforme de l’armée pose avec le slogan « Le peuple d’Israël réclame vengeance ». <:figcaption

 

 Une personne en uniforme de l’armée pose avec le slogan « Le peuple d’Israël réclame vengeance ». | Facebook

 

Sur les pages du réseau social, de jeunes israéliens, parmi lesquels de nombreux adolescents et soldats, ont publié leur « selfie » (autoportrait), accompagné de commentaires racistes et d’appels à la vengeance. Mercredi 2 juillet, l’une de ces pages Facebook qui regroupait plus de 35 000 membres, a été fermée, selon le quotidien israélien Haaretz. D’autres pages sous le même slogan sont depuis apparues. 

 

« UN MEURTRE EST UN MEURTRE »

 

 Une affiche postée sur un site Facebook plaide pour le meurtre des Palestiniens : « Le coût des prisonniers sécuritaires pour le pays est de 93 975 shekels par an. Le coût d’une balle est de 5,56 shekels. Cher gouvernement, l’époque est aux économies. ="Une affiche postée sur un site Facebook plaide pour le meurtre des Palestiniens : « Le coût des prisonniers sécuritaires pour le pays est de 93 975 shekels par an. Le coût d’une balle est de 5,56 shekels. Cher gouvernement, l’époque est aux économies. » | Facebook"  

Une affiche postée sur un site Facebook plaide pour le meurtre des Palestiniens : « Le coût des prisonniers sécuritaires pour le pays est de 93 975 shekels par an. Le coût d’une balle est de 5,56 shekels. Cher gouvernement, l’époque est aux économies. »

 

 

Plus de 200 personnes ont déjà été blessées en deux jours. Ce pourrait être le début d'une nouvelle intifada. Les haines se sont réveillées et le cortège de violence qui s'ensuit. Pendant que certains quartiers de Jérusalem Est s'enflamment, des roquettes tombent sur le sud du pays et la riposte est sans appelle. L'armée Israélienne a menée une quinzaine de raids sur la Bande de Gaza et le premier ministre Netanyahou est sur les dents. Des renforts de réservistes ont été lancés sur le sud du pays à la frontière avec la Bande de Gaza.

 Middle East

 

Waiting to bury son

Israel troops sent to Gaza border   NNNNN  

Air raids hit Gaza

 

Selon le Monde : Israël-Palestine : « Les conditions ne sont pas réunies pour une troisième intifada »

Le Monde.fr | 03.07.2014 | Propos recueillis par de Abaher Al-Sakka, sociologue à l'université de Birzeit, à Ramallah, en Cisjordanie, analyse les réactions que provoquent ces nouvelles tensions avec Israël au sein de la société palestinienne

 

Certains évoquent la possibilité d'une troisième intifada, qu'en pensez-vous ?

 

Il y aura une troisième intifada, mais pas dans l'immédiat. Les conditions ne sont pas réunies car :

 

  • premièrement, les forces de l'AP maintiennent une distance entre la population palestinienne et les forces israéliennes ;

 

  • deuxièmement, du fait des divisions internes palestiniennes et du manque d'unité nationale ;

 

  • troisièmement, parce qu'il n'y a pas de projet porteur, pas de leader ni d'alternative au Fatah et au Hamas.

  

«Nous sommes en train de vivre la fin d'une période qui a débuté en 1993 avec les accords d'Oslo, analysait le député palestinien indépendant Moustapha Barghouti, venu de Ramallah pour assister aux funérailles. Les gens ne croient plus à l'utilité de négociations qui n'ont donné aucun résultat, et durant lesquelles les humiliations que subissent les Palestiniens n'ont jamais cessé. C'est pourquoi je prévois l'avènement d'une nouvelle intifada qui, contrairement à celle des années 2000, sera non-violente, collective et spontanée.»

Lors d'affrontements avec la police israélienne dans Shuafat, une banlieue arabe de Jérusalem le 2 juillet, à la suite de la découverte du corps d'un jeune Palestinien. Ce meurtre pourrait être une réponse à celui des trois adolescents Israéliens enlevés en Cisjordanie.

 

De violents affrontements ont opposé pendant des heures Palestiniens et policiers mercredi 2 juillet à Jérusalem-Est, zone occupée et annexée, après l'enlèvement et le meurtre d'un adolescent palestinien. Les heurts avaient éclaté en début de matinée peu après l'annonce de la mort de Mohammad Abou Khdeir, âgé de 16 ans et originaire de Shuafat, dans une apparente attaque de représailles après le meurtre de trois jeunes Israéliens en Cisjordanie.
 

 

Déjà il y a 10 ans, on retrouvé le même shéma de riposte contre riposte ( source RFI) : les mesures annoncées par Israël «versent de l’huile sur le feu et ne donneront pas (…) la sécurité et la stabilité, au contraire, elles signifient la poursuite du chaos et de la violence».

 

Enfin, si beaucoup de facteurs historiques participent aux maux du Proche-Orient (conséquences d’une colonisation tardive, succès mais aussi échecs du mouvement national arabe, dégénérescence souvent dictatoriale des pouvoirs « socialistes » et « baasistes », poids d’un islam particulièrement conservateur, etc.), c’est avant tout l’état de guerre incessant généré par le conflit israélo-palestinien qui transforme la région en une véritable poudrière. En cinquante ans, il a provoqué cinq affrontements généralisés (1948, 1956, 1967, 1973 et 1982), plus, indirectement, la guerre civile au Liban. Ces conflits en série ont entraîné une course aux armements dévoreuse de richesses, lesquelles ont ensuite fait cruellement défaut au développement. Sans oublier que cette belligérance sans fin offre aux pouvoirs autoritaires un prétexte pour le rester, voire pour rogner plus encore les maigres libertés individuelles et collectives…

LIRE Tout le Moyen-Orient aspiré par le tourbillon jihadiste

Chronologie de la guerre du Golfe :

 

Pour mieux comprendre ces dossiers, Le Monde diplomatique propose ce cahier rassemblant les grands textes du conflit israélo-arabe, depuis la déclaration Balfour de 1917 en faveur de l’instauration d’un « foyer national juif en Palestine » jusqu’aux accords de paix d’Oslo, en passant par les principales résolutions des Nations unies et les grandes déclarations de la résistance palestinienne.

Ce cahier propose également des chronologies, des présentations des questions clés du conflit, des cartes et des liens vers les sites Internet et les articles du journal. Un autre cahier traite plus spécifiquement de l’Irak.

 

 

A lire :

PDF]  De la centralité du conflit proche-oriental - Le Monde diplomatique

Conflits au Proche-Orient, dans le Golfe et au Kurdistan - Le Monde ...

n

 

19 mois d'un conflit sanglant et toujours pas la moindre issue de paix en Syrie. Vue la bataille impitoyable que se livrent les insurgés de l'Armée syrienne libre et les forces loyalistes depuis plus de deux mois, à Alep, cette situation ne semble pas en mesure d'évoluer dans l'immédiat

 

 

Syrie, dans l'enfer d'Alep (Ligne de Front) - YouTube :

 Alep Syrie , vivre avec la guerre documentaire - YouTube :

 Documentaire - Le crépuscule des Assad (Syrie - Arte)

 Syrie - Dans l'enfer de la répression :

 



04/07/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres